Les vies inversées par Véronique La Perrière M. – Galerie Jano Lapin
Les vies inversées par Véronique La Perrière M.

Les vies inversées par Véronique La Perrière M.

Véronique La Perrière M.

Price $2,900.00 Sale

Fusain et pastel sur papier
56cm x 76cm

Production en cours (2021)- série sur les explorateurs du temps et les transformations, les histoires inconnues qui nous habitent, les régénérescences et les métamorphoses.

//Véronique La Perrière M. est une artiste multidisciplinaire qui vit et travaille entre Montréal et Val-David, Québec. Après avoir complété une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, elle a obtenu un doctorat interdisciplinaire (PhD in Humanities – Fine Arts) de l’Université Concordia. Ses recherches en dessin, installation et vidéo ont été présentées au Canada et à l’étranger : États-Unis, Australie, Luxembourg, France et Finlande. Elle a aussi réalisé des résidences d’artiste avec le Conseil des arts du Canada (Paris, 2014), le OMI International Arts Center (NY, 2013) et la Brucebo Foundation (Suède, 2012). En 2020, son travail a fait l’objet d’une monographie, Miroirs, métamorphose et temps inversé, publiée aux Éditions SAGAMIE. En collaboration avec le collectif La Société des archives affectives, qu’elle a cofondé en 2010, elle a réalisé des oeuvres d’art public d’envergure pour le parc du Mont-Royal et le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Ses œuvres sont incluses dans plusieurs collections en Europe et en Amérique du Nord.

//Véronique La Perrière M. is a multidisciplinary artist living and working between Montreal and Val-David, Québec. Her artwork has been presented both in Canada and internationally, including: the United States, Australia, Luxembourg, France and Finland. She is the recipient of artist residencies granted by the Canada Council for the Arts (Paris, 2014), the OMI International Arts Center (New York, 2013) and the Brucebo Foundation (Sweden, 2012). She holds an MFA from Université du Québec à Montréal and an interdisciplinary PhD from Concordia University. In 2020, her work was the subject of a monograph, Mirror, Metamorphosis and Time in Reverse, published by Éditions SAGAMIE. In collaboration with The Society of Affective Archives, a collective that she co-founded in 2010, she has realized major public artworks for the Mont-Royal Park and the University of Montreal Health Centre (CHUM). Her work is included in several collections in Europe and North America.

//Enraciné dans une pratique du dessin, mon travail explore les états de conscience et les processus de transformation. Dans une approche à la fois poétique et conceptuelle, j’examine notre rapport au temps, à l’histoire et aux mythes en traçant des narrations visuelles qui appellent aux métamorphoses et au temps du rêve. Le dessin se manifeste sous différentes formes, trouvant des extensions dans les médiums de l’estampe, de la sculpture, de la vidéo ou de l’installation. 

Mes projets des dernières années ont mis un accent sur des recherches orientées vers les récits mythologiques et les espaces de seuils (comme les seuils entre le connu et l’inconnu, la science et les mythes, le monde des vivants et le monde des morts). Dans une mise en relief des dimensions de l’imaginaire et de l’onirique, je suis à la recherche d’un possible réenchantement du réel et de l’ordre du temps. Un réenchantement qui pourrait inviter à réimaginer un monde différent. Par un engagement poétique avec l’univers et les matériaux, je souhaite également témoigner de la fragilité et du mystère de l’existence.

//Rooted in a drawing practice, my work explores states of consciousness and processes of transformation. With an approach that is both poetic and conceptual, I examines our relationship to time, history and mythology by tracing visual narratives that evoke metamorphosis and the time of dreams. Drawing manifests itself in different forms, finding expression in the media of printmaking, sculpture, video or installation. 

My projects in recent years have focused on research oriented to mythological narratives and threshold spaces (such as the thresholds between the known and the unknown, science and myths, the world of the living and the world of the dead). In an emphasis on the dimensions of the imaginary and the dreamlike, my work is looking for a possible re-enchantment of reality and the order of time. A re-enchantment that could invite us to re-imagine a different world. Through a poetic commitment to the world and its materials, I also wish to testify to the fragility and mystery of existence.