Noémie Weinstein – Galerie Jano Lapin

Noémie Weinstein

(FR) Biographie:

Noémie Weinstein vit et travaille à Montréal. Née en France, elle est diplômée en 2012 de l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Bourges puis de l'UQÀM en 2015. Son travail a été exposé dans plusieurs galeries et centres d’artistes au Québec, comme à la galerie B-312, à Langage plus, Caravansérail ou encore à la Maison des Arts à Laval. Elle participe également à des résidences d'artistes comme le Vermont Studio Center où elle a obtenu une bourse. Plusieurs de ses œuvres ont été acquises grâce à des collections privée et public, notamment celles des prêts du Musée National des Beaux-Arts au Québec. 

Noémie Weinstein lives and works in Montreal. Born in France, she graduated in 2012 from the National School of Fine Arts in Bourges then from UQÀM in 2015. Her work has been exhibited in several galleries and artist centers in Quebec, such as at the B-312 gallery, at  Langage plus, Art Mûr or even at the Maison des Arts in Laval. She also participates in artist residencies such as the Vermont Studio Center where she obtained a grant. Several of his works have been acquired through collections, notably those on Loan from the Musée Nationale des Beaux-Arts in Quebec. 

(FR) Démarche artistique: 

Par la pratique de la peinture et du dessin, Noémie Weinstein cherche à représenter des moments bien spécifiques dans lesquels les espaces se dérobent. Ce corpus, duquel toute présence humaine est évacuée, est parsemé d’architectures tombantes, irréelles et dépaysantes qui, grâce aux traitements picturaux fluides, voire enfumés, composent des ambiances oniriques. Les espaces représentés suscitent donc une réflexion sur notre rapport au temps. Tel un vague souvenir qui referait surface, elle tente de dépeindre une impression d’irréalité, une expérience de dépaysement dans le familier.

—-----------------------------------------------------------------------


(EN) Artist statement:

Noemie Weinstein’s painting and drawing practice seeks to represent precise moments in which spaces are receding. This corpus, from which all human presence is evacuated, is strewn with falling, unreal and disorienting architectures which, thanks to the fluid almost smoky pictorial treatments, compose dreamlike atmospheres. The spaces thus engage in a reflection on our relationship to time. Like a vague memory that resurfaces, I try to depict an impression of unreality, an experience of a change of scenery in the familiar.



5 artworks