Karine Demers – Galerie Jano Lapin

Karine Demers

Biographie

Originaire de Québec, c’est dans la région de Lanaudière que Karine Demers se consacre à son parcours artistique. Karine Demers a fait des études en design d'intérieur et en dessin de bâtiment et a également évolué dans le domaine de la présentation visuelle. Plasticienne autodidacte, Demers a toujours été une sensitive sa connaissance résidant dans la pratique.

Ses œuvres, présentées publiquement dans plusieurs lieux culturels et évènements depuis 2017, suscitent curiosité et étonnement, tout en s’harmonisant à sa personnalité par le travail de patience, d'une vitalité créative, mais aussi par la

Démarche artistique

Naviguant dans travail de répétition et le processus de guérison par l’acte méditatif, mes créations sont issues d’un développement de création intime, adressant les contraintes propres aux désordres d’habitudes (troubles obsessionnels compulsifs), d’anxiété et au rythme de la vie. Chaque œuvre se compose d’un très grand nombre de morceaux de papiers, pliés ou en bandes, et rigoureusement disposés sur une surface à la façon d’un tableau, ou suspendus dans l’espace de manière sculpturale. Le délicat travail de calibrage qu’exige la composition complexe de chaque pièce balance l’impression d’excès causé par l’impulsion à la répétition.

Je puise une part de mon inspiration dans l’aspect curatif de l’art y faisant s’articuler des enjeux propres à l’identité et à la transformation de soi. Par l’accumulation du geste, je propose de sublimer la honte du déséquilibre psychique en une force créatrice. La ponctuation des formes et des couleurs se refuse à tout désordre et engendre la satisfaction esthétique propre à la catharsis, permettant la libération et à la sublimation des états troubles en un dénouement réparateur.

Inspirée par la sculpture, j’ai un attrait particulier pour l’effet de la lumière et les ombres résultant de l’aspect tridimensionnel de mes œuvres. La lumière qui se dépose sur les reliefs de différentes hauteurs (et leurs ombres inhérentes) amène une dimension importante dans l’œuvre. Ce sont des parties de l’œuvre qui sont à considérer. J’observe les effets naturels qui surviennent dans l’œuvre et je tente d’accentuer leur capacité à se muer avec l’ambiance. Je travaille dans des éclairages différents et je sais que l’œuvre est dépendante de son habitat. Selon l’endroit où elle se trouve, l’œuvre révèle ses multiples facettes.

 

ESPACE/PERSPECTIVE/SPACE:

Que faire de son état émotionnel quand on est dans l’incapacité de s’adapter au rythme de l’existence ? De recevoir et de gérer des informations et des perturbations multiples qui s’empilent tant à l’extérieur qu’à l’intérieur ? 

Les œuvres illustrent une traversée menant à un changement de vie et d’habitudes et à de nouvelles errances (nature journalière et contemplation). 

Elle illustre ma vision actuelle, mûre de la réflexion quant au vécu qui m’engloutissait auparavant. 

Une haute sensibilité est traduite dans les œuvres par la densité élevée des pièces et les multiples couches, d’une part, et d’autre part, par la douceur de la ligne courbe, non segmentée, appelant la légèreté et le calme. Je rectifie le sens de la répétition, rompant avec le travail astreignant, purifiée par le rituel d’une routine journalière fixe laissant place à la quiétude et évacuant le chaos. 

Cette série d’œuvres, c’est le temps qui se délie en strates, dans un processus d’ancrage dans un nouvel espace revendiquant plus de lenteur.





7 artworks